De novembre 2016 à avril 2017, résidence de recherche et de production de l'artiste Frédéric Dialynas Sanchez.

Frédéric Dialynas Sanchez s’appuie sur l’Histoire du monochrome et le film La Légende du grand judo (1943) d’Akira Kurosawa pour déployer un dojo au sein du centre d’art. À travers le judo, il propose une plongée dans l’histoire du monochrome et de l’abstraction géométrique. Aussi replace-t-il les origines du monochrome dans le judosport pratiqué par Yves Klein lui-même parallèlement à sa formation et son métier d’artiste ouvrant son propre dojo en 1954 à Paris au 104 boulevard de Clichy.

fredericdialynassanchez.com