Du 19 octobre 2008 au 4 janvier 2009, Waoohhh! Le merveilleux dans l'art contemporain (volet 1), exposition collective avec Alice Anderson, Michel Blazy, Nicolas Darrot, Johnston Foster, Christian Gonzenbach, Gaëlle Hippolyte, Vincent Kohler, Zoë Mendelson, Bruno Pelassy, Pierrick Sorin, Stéphane Thidet, João Pedro Vale, Virginie Yassef, sur un commissariat de Sophie Kaplan.

Le merveilleux à l’œuvre dans Waoohhh! est tour à tour celui d’Alice, des contes de fées, des effets spéciaux et de la science-fiction. L’extraordinaire et le surnaturel sont au cœur de l’exposition et les œuvres, souvent spectaculaires, ont un impact physique et/ou visuel qui provoque chez le spectateur un émerveillement immédiat: celui où l’on ouvre grand les yeux et la bouche.

Pour parvenir à cet effet, les artistes puisent à des sources variées : le(s) monde(s) de l’enfance, l’imagerie populaire, l’histoire de l’art, le fantastique, le monde contemporain.

Et, dans cette recherche, tous les moyensd’ailleurs parfois en eux-mêmes créateurs de merveilleuxsont bons: l’agrandissement comme le goût du détail, le burlesque comme les effets spéciaux, l’accumulation comme la déformation...

Si les œuvres exposées ne sauraient être réduites à leur seul aspect merveilleux (elles offrent souvent une face plus grave), c’est cependant la jubilation qu’elles provoquent qui est mise en avant dans Waoohhh!, avec la volonté non seulement de laisser libre cours, le temps d’une visite, à la part d’enfance qui habite chacun de nous, mais aussi de nous interroger sur ce qui constitue cette part d’enfance et, par-delà, sur l’essence du merveilleux.