En mars 2021, résidence en milieu scolaire des artistes Alexis Camille Chevallier & Anouk Moyaux avec les élèves de quatre classes de l'École élémentaire Les Tuileries, à Altkirch, du Collège Jean-Paul de Dadelsen, à Hirsingue, de l’Institut médico-éducatif et du Collège Jean Monnet, à Dannemarie.

Cette résidence artistique en milieu scolaire fait suite à plusieurs résidences menées et initiées par le centre d’art depuis 2015. Ces résidences, envisagées comme des terrains d’intervention artistique et pédagogique, associent le centre d'art, des artistes, des élèves et des enseignant·e·s.

Quatre classes de l'École élémentaire Les Tuileries, à Altkirch, du Collège Jean-Paul de Dadelsen, à Hirsingue, de l’Institut médico-éducatif et du Collège Jean Monnet, à Dannemarie, accompagnées par leurs enseignantesMarlène Freund, Nathalie Greff, Annick Groelly et Sophie Louyotsont amené·e·s à développer un projet artistique en discussion avec les artistes.

Alexis Camille Chevallier & Anouk Moyaux développent en duo un projet artistique et pédagogique à partir d’une recherche autour de l’Éléphant de la Bastille, un projet originellement conçu en 1808 pour la Place de la Bastille à Paris, puis finalement abandonné. Cette histoire fera l’objet d’un travail d’enquête et d’imagination par le biais de dessins, de mises en situation en volume, puis d’enregistrements audio.

En 2018, Alexis Camille Chevallier & Anouk Moyaux réalisent leur premier projet en binôme au CRAC Alsace pour l’exposition Les martinets dorment en volants menée avec la HEAR—Haute École des Arts du Rhin. Incarnant des gardiens de musée, il·elle jouent dans cette installation-performance avec les récits historiques portés sur les objets muséaux. C’est en 2019 qu’il·elle réitèrent leur collaboration pour développer un projet de création sonore autour de la mise en récit de documents d’archive. Il·elle sont alors accueilli·e·s au cours d'une résidence de recherche en milieu scolaire de la Galerie Duchamp en Normandie où il·elle mènent, en collaboration étroite avec les élèves de l’école de Valliquerville, une enquête sur un édifice zoomorphe ayant existé en Normandie au XIXe siècle: le théâtre-musée de la baleine de Villerville. Cette première résidence en milieu scolaire, souligne l’envie des deux artistes de penser leur enquête historico-narrative comme un processus collectif et participatif.

cargocollective.com/anoukmoyaux
cargocollective.com/alexischevallier

Cette résidence a reçu le soutien de la DRAC—Ministère de la Culture et de la DAAC Académie de Strasbourg.