Le samedi 14 décembre 2019 de 15h30 à 17h30, Concert éclaté par les élèves de l'École de Musique du Sundgau au sein de l'exposition Le couteau sans lame et dépourvu de manche et en discussion avec l'œuvre de Julius Eastman (1940-1990).

Les jeunes musicien·ne·s dialoguent avec l’exposition à travers un parcours musical dans chaque salle, invitant le visiteur à établir des correspondances entre la musique et les œuvres. Élaboré à partir d’une séance d’écoute d’œuvres de Julius Eastman (New York, 1940-Buffalo 1990), le programme musical propose de nouvelles interactions avec l’exposition. 

Pianiste, compositeur, chanteur, danseur, Julius Eastman est auteur de Evil NiggerGay Guerrilla et Crazy Nigger (1979). Au terme minimaliste, Julius Eastman préférait celui de musique organique: chaque phrase intègre une trace de la précédente.

Dans les années 70 et 80, Eastman est l'un des rares afro-descendants à être reconnu sur la scène musicale d’avant-garde à New York. Il investit un engagement politique avec des œuvres qui portent, ne serait-ce que par leurs titres, le témoignage et la réalité d’une personne issue de la minorité afro-américaine aux États-Unis. Beaucoup de ses compositions ont été détruites lorsqu’il a été expulsé de son appartement par son propriétaire. En 1990, il est porté disparu et il vit probablement dans Central Park, sans-abri. Il meurt cette même année dans l’indifférence générale et la communauté artistique ne lui rend hommage que quelques mois plus tard. Son travail a tendu à être oublié par l'histoire. Depuis quelques années, ses compositions sont de plus en plus citées, reprises et adaptées. 

Suite à cette écoute et l’aura magnétique d'Eastman, les jeunes musicien·ne·s interprétent des œuvres de leur cursus.