Expositions

2017
-

2016
-

2015
-

2014
-

2013
-

2012
-

2011
-

2010
-

2009
-

2008
-

 

 

 

27.10.2013 – 26.01.2014

SMOG A LOS ANGELES.
ELISABETTA BENASSI

Commissariat : Elfi Turpin

 

VERNISSAGE BRUNCH DIMANCHE 27 OCTOBRE 2013 A PARTIR DE 11H

 

 

 

 

 

 

Smog a Los Angeles., avant de devenir le titre atmosphérique de cette exposition, est une annotation trouvée au dos d’une photographie issue d’une des archives qu’Elisabetta Benassi est en train de constituer, un ensemble de plus de 70000 photos collectées dans les documentations de grandes agences de presse ou de quotidiens nationaux tels La Stampa ou le New York Times. Si les événements, sites et figures paradigmatiques du 20ème siècle y côtoient des faits plus mineurs ou des personnalités tombées dans l’oubli, les documents rassemblés par l’artiste sont toujours significatifs d’une vision problématique, équivoque des événements et des idéologies qu’ils adressent. Tout d’abord, parce qu’Elisabetta Benassi nous montre le verso des photographies choisies, c’est-à-dire les descriptions, les légendes, les crédits, les tampons et les nombreuses notes qui classent et informent l’image, plutôt que l’image elle-même - l’observation et la lecture du revers de la photographie nous conduisant alors à faire un effort de reconstruction et de reconstitution de l’image manquante. Enfin parce qu’en remettant en circulation ces documents, l’artiste conçoit différents modes de reproduction et de présentation qui leur offrent une nouvelle matérialité. Les archives vont ainsi donner forme à des objets - installations, sculptures, films, microfilms, dessins, entre autres. De scrupuleuses reproductions à l’aquarelle livrent, par exemple, le relevé, presque archéologique, de chaque indice, chaque inscription, chaque aspérité du papier, et rendent tangibles les restes matériels d’intrigues aujourd’hui invisibles ; ou encore un lecteur de microfiches (Memorie di un Cieco), tel qu’on en trouvait dans les bibliothèques, donne aussi à lire le revers de ces images, en avançant et reculant aléatoirement dans le temps. L’artiste ne cesse d’actualiser le passé et d’agencer des histoires sans chronologie.

 

 

Le cas Smog a Los Angeles est paradoxal et exemplaire du travail d’Elisabetta Benassi. Tapée à la machine à écrire et seulement accompagnée d’un numéro manuscrit sur la surface immaculée, disons presque amnésique, du papier photographique, cette laconique légende décrit l’image de quelque chose (du brouillard) qui empêche de voir (Los Angeles). Il s’agit donc de se re-présenter ce que l’on ne peut observer, à l’aide de sa mémoire ou à défaut de la fiction. C’est que l’exposition Smog a Los Angeles nous engage à pénétrer par les angles morts de l’Histoire, à nous rappeler, à interpréter et à inventer. Notre vision y est mise en action par divers dispositifs pointant, transformant et problématisant de curieuses archives. Là, une machine temporelle, ici, le chant d’un oiseau, un tapis reproduisant un télégramme ayant changé une face du monde, une cellule moderniste, une aquarelle, une table de cantine d’usine vibrant encore du passage des ouvriers ou bien une automobile, font de l’Histoire du 20ème siècle ou plutôt de sa mémoire un espace dense – une exposition dans laquelle le spectateur circule à l’aveugle, trébuchant sur des souvenirs, revenant sur des erreurs d’interprétations, conversant avec les spectres de Pasolini, d’Angela Davis, de Mario Merz, d’Einstein, d’animaux célèbres et d’illustres dictateurs.

 

 

Elisabetta Benassi est née en 1966 à Rome où elle vit et travaille.
Son travail a été récemment présenté à la Fondation Merz, Turin (2013) ; Pavillon Italien, Venice Biennale 55th International Art Exhibition (2013) ; Wiener Secession, Vienne (2012) ; Venice Biennale 54th International Art Exhibition lluminazioni, lluminations, Arsenale, Venice (2011) ; Castello di Rivoli, Turin (2011) ; Magazzino d’Arte Moderna, Rome (2010), entre autres.

 

 

Smog a Los Angeles est la première exposition personnelle d’Elisabetta Benassi dans une institution française. Elle déploiera son travail dans l’ensemble des espaces du centre d’art et mettra en perspective de nouveaux projets produits par le CRAC Alsace.

 

 

Les rendez-vous :

27.10 à 11h
Vernissage brunch
21.11 à 18h30
Conférence de Stefano Chiodi en présence d’Elisabetta Benassi
26.01.2014
Finissage de l’exposition

 

 

 

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66