Du 14 février au 9 mai 2021, Eurropa, exposition personnelle de Liv Schulman, sur un commissariat d'Elfi Turpin.

Le public du CRAC Alsace a pu découvrir le travail de Liv Schulman (1985, vit et travaille à Paris) lors de l’exposition collective Le couteau sans lame et dépourvu de manche en 2019, exposition au sein de laquelle l’artiste a produit et présenté A Somatic Play, un nouveau film mettant en scène six douanières apatrides dont les corps font frontières. 

Dans le sillage de ce film, Liv Schulman a développé à l’automne 2020 une recherche autour des frontières tri-rhénanes lors d’une résidence au CRAC Alsace. Cette recherche sert de base à l’écriture d’une fiction vidéo éclatée qui investira l’ensemble des espaces du centre d’art: 

«Disons que cette fiction éclatée met en scène un groupe de douanier·ère·s dans une Europe où l’union européenne n’existe plus ou n’a jamais existé ou est sur le point de se mettre à exister. C’est un terrain ambivalent mais je crois que je dirais surtout qu’elle n’existe plus et qu’il reste sept pays qui sont en gros des paradis fiscaux, des principautés, des états nations opaques. La libre circulation est relative, les corps, les choses sortent mais ne rentrent pas, ou vice-versa, des choses sont absorbées. Les douanières interceptent les corps, les affects, et racontent leurs journées, leurs désirs intimes et publics, l’index de secret de chaque état-nation. Iels se connectent chacun·e en leur langue. Le CRAC Alsace parle plusieurs langages à la fois, français germaniques, italo-quelque chose etc. Cette fiction arrive dans les frontières du Luxembourg, de la Suisse, du Liechtenstein (austria-suissa), de San Marino, de Monaco, d’Andorra, de Guernesey (el ferrry-la aduana)», écrit-elle.

Liv Schulman a reçu le soutien du programme DAAD Arts and Media avec la participation du Ministère Fédéral des Affaires Étrangères en Allemagne.