Events

2017
-

2016
-

2015
-

2014
-

28.08.2012 à 20h

Techniques mixtes, dimensions variables : le champ élargi de la sculpture

Cycle histoire de l’art

Conférence de Claire Kueny, historienne de l’art


Dans un article intitulé « le champ élargi de la sculpture », rédigé et publié dans les années 1970, la critique et historienne de l’art américaine Rosalind Krauss affirmait qu’« au cours des dix dernières années, on s’est mis à nommer sculpture les choses les plus diverses »[1].
L’homme lui-même, son corps, la nature, la marche, la danse, la photographie, la performance, l’air et le vide, l’ombre et la lumière, l’immatériel ont investi le domaine de la sculpture. À partir des œuvres de Luca Francesconi, Vanessa Safavi et Capucine Vandebrouck exposées au CRAC, mais aussi d’œuvres historiques, la conférence de Claire Kueny livre les clefs d’une histoire récente de la sculpture. Elle décrypte deux expressions fréquemment inscrites sur les cartels explicatifs des œuvres, mais qui, paradoxalement, ne délivrent aucune information spécifique : « Techniques mixtes, dimensions variables ».
La conférence aborde donc à la fois ce que sont les « techniques mixtes » des œuvres, à savoir les différents matériaux de la sculpture, et leurs « dimensions variables », que celles-ci fassent directement écho aux espaces de la sculpture ou qu’elles manifestent l’étendue des références des artistes (historiques, géographiques, artistiques, culturelles, populaires, personnelles ou universelles)

 

[1] Rosalind KRAUSS, « Sculpture in the expanded field »,
dans October, n° 8, été 1979, p. 30.

 

h

Crédit photo : Capucine Vandebrouck, Sans titre, 2012